Le produit est vendu neuf.

En 2016, Gwyneth Paltrow emmène sa fille âgée de 11 ans au salon de beauté pour lui coller des cellules souche de pomme sur le visage. A Hollywood, apprendre à son enfant l'importance de vivre à travers le regard des autres coute environ 140 dollars la séance.

En 2020, l'actrice décide de commercialiser une bougie senteur vagin. Un produit qualifié de « punk-rock » et « subversif » par sa créatrice. Galvanisée par l'enthousiasme (des médias traditionnels), elle transforma l'essai quelques mois plus tard avec la sortie d'une bougie senteur orgasme aux effluves de cassis et tarte au pamplemousse.

Depuis quelques années, excepté pour le rôle récurrent qu'elle a occupé dans la série de films Avengers, Gwyneth Paltrow a délaissé le cinéma pour se consacrer à son autre passion : la gestion d'entreprise. Rappelons que la filleule de Steven Spielberg est à la tête d'une société qui regroupe la vente de produits cosmétiques, vêtements et accessoires de maison en tout genre. Un empire titanesque qui, quand on s'y interesse de plus près, semble lui avoir fait perdre complètement le sens des réalités. Pour s'en convaincre, il suffit de faire un tour sur le site de sa marque GOOP.  Un univers parallèle où les articles les plus anodins coûtent incroyablement cher :

  • Lot de trois serviettes de bain « qui sèchent bien » : 240 dollars
  • Marmitte « assez grande pour bouillir de l'eau » : 550 dollars
  • Pull « parfait pour faire les vendanges » : 1000 dollars
  • Valise « aux roues absorbantes ultra silencieuses » : 8000 dollars

Non, un zéro de trop n'a pas été ajouté par erreur sur tous les prix, l'actrice réclame 1250 dollars pour un godemichet et assume parfaitement.

Et pourquoi pas ?

Gwyneth Paltrow - qui peut se vanter d'avoir un jour largué Brad Pitt - en plus d'avoir reçu l'oscar de la meilleure actrice en 1998 pour son rôle dans Shakespeare in Love est désormais à la tête d'une fortune estimée à environ 25 - correction, 250 - millions de dollars.