Certains internautes pensent que Mark Zuckerberg aurait inventé Facebook afin de mieux espionner ses camarades lorsqu'il était à l'université d'Harvard. Bien que cette allégation n'ait jamais été prouvée, rappelons tout de même qu'en 2010, le Business Insider a révélé plusieurs messages privés écrits par Zuckerberg qui entretiennent ce climat de suspicion.

Zuckerberg: Donc si tu veux des infos sur les gens d'Harvard.‌‌‌‌

Zuckerberg: Demande moi. ‌‌‌‌

Zuckerberg: J'ai plus de 4000 emails, photos, adresses...‌‌‌‌

[---------]: Quoi ? Comment t'as réussi à faire ça ?‌‌‌‌

Zuckerberg: Les gens me les transmettent.‌‌‌‌

Zuckerberg: Je ne sais pas pourquoi. ‌‌‌‌

Zuckerberg: Ils me « font confiance ». ‌‌‌‌

Zuckerberg: Ces pauvres cons.

Des paroles peu flatteuses pour le milliardaire qui, lorsqu'il est en public, semble toujours traiter les utilisateurs de sa plate-forme avec la plus grande bienveillance.

Si le niveau de perversité de Mark Zuckerberg reste une grande inconnue pour le monde, certains détails entourant la création de Facebook méritent cependant que l'on s'y attarde. Au début des années 2000, la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) a conçu LifeLog - projet qui consistait à collecter des informations sur les internautes afin de tracer leur vie en terme d'habitudes, de relations et d'intentions. Le 4 février 2004, le magazine Wired annonce que le projet LifeLog est abandonné par le Pentagone tandis qu'à la même date, Facebook est lancé. Plusieurs années plus tard, Facebook embauchera Regina Dugan, ex-cheffe de la DARPA.

Le 13 août 2019, Facebook reconnait avoir écouté et retranscrit des conversations privées tenues via Messenger afin d'améliorer le ciblage publicitaire. Mark Zuckerberg avait affirmé ne pas faire ça lors d'une audition devant le congrès en avril 2018.

Ce qui ne semblait être à l'origine qu'une simple blague étudiante s'est transformé en tout autre chose.